L’humanité à toujours vécu de nombreuses crises :  économique, sanitaire, invasion, famine, guerre, financière , régime, écologique, des bouleversements naturels : tremblement de terre, tsunami…et  pourtant l’humanité avance TOUJOURS…en apportant à chaque fois  un bénéfice, un changement structurant !  économique, technologique, gouvernance , sociale… globalement positif… Avec en permanence des correctifs souvent majeurs, je vous l’accorde !

. En micro-comparaison avec ce que nous vivons aujourd’hui,  après la Première guerre mondiale et la pandémie de la grippe espagnole, on a vu fleurir des inventions qui ont transformé notre vie quotidienne comme le haut parleur en 1924, le réfrigérateur, la télévision et le cinéma parlant en 1927 et enfin la lessive en 1930.  Il s’est suivi une  transformation radicale, le confort moderne de nos foyers et les divertissements de masse sont nés pendant cette période.

La seconde guerre mondiale , pour la découverte de la penicilline, l’aluminium, les ordinateurs etc…

Les incertitudes brouillent les informations perçues par notre cerveau et, le jugement trop rapide qui est fait, est plus guidée par nos biais cognitifs   : il faut restructurer nos biais cognitifs en tenant compte de toutes les informations pertinentes !

Je souhaitais partager avec vous l’analyse de Xavier Dalloz, ingénieur chercheur, qui nous donne des pistes très intéressantes :  «  nous sommes dans l’obligation encore une fois d’innover – faire plus, mieux, à moindre coût de meilleure qualité, avec les mêmes ressources !

Nous allons rentrer dans un monde numérique, massivement connecté, où le physique et le virtuel s’interpénètrent, au service d’un individu « augmenté » et éco-responsable, soucieux de respecter les équilibres naturels et apporter sa contribution aux biens communs ( air, eau, santé…). D’où la nécessité de voir l’impact dans nos fondamemtaux

Conclusion

Comment redéfinir ses priorités ?

En évaluant au vue de l’impact dans les fondamentaux du cycle de vente , l’analyse des risques et les opportunités.

On peut faire une analogie entre ce nouveau plan d’actions commerciales et le nouveau plan de trésorerie que nous devons mettre en place pendant la crise 

Le « Quoi », le « Qui » le « Où » et le « Comment », vont être réétudiés en utilisant l’outil SWOT, permet d’avoir une vision synthétique de la situation et de construire le plan d’actions . Le plan d’actions sera porté par le Discours commercial.

Related Articles

Concevoir son business plan

Le business model - ou modèle économique - est le concept qui permet à une entreprise de gagner de l'argent. Il peut se formaliser dans un document de présentation de la logique globale de l’entreprise et d’explication de la création de valeur, de comment elle le...

Le savoir-être professionnel

  Très belle citation de Jacques Salomé, qui m'a poussé à partager avec vous les notions de savoir-être dans le milieu professionnel et d'en définir le contenu :  Autonomie Capacité à prendre en charge son activité sans devoir être encadré de façon continue....

Le recrutement d’un commercial

Comment réussir le recrutement d’un commercial dans une PME ? La grande majorité des recrutements de commerciaux laisse souvent  le dirigeant insatisfait et le commercial en grande solitude malgré une volonté initiale de réussir ensemble. Et les résultats ne sont pas...

Les actions prioritaires en période de crise

En période de crise, nous devons nous rapprocher, partager et évaluer ensemble les opportunités et les risques. Nos comportements déterminent nos succès plus que jamais :" C'est votre attitude, bien plus que votre aptitude, qui détermine votre altitude"  Zig Ziglar ...